RENOVENBAT: Bienvenue



Economisez sur votre facture énergétique : demandez un audit de votre habitation !

Un technicien vous apporte son assistance, de l’expertise à la supervision de vos travaux de rénovation énergétique.

 

 

Quel est notre métier ?

RENOVENBAT est un bureau d’études situé à Montpellier dans l'Hérault.

Nous proposons à tous les propriétaires occupants, les propriétaires bailleurs, les copropriétés ainsi que les collectivités. souhaitant réduire leur facture énergétique et leur empreinte écologique, un concept d'accompagnement complet dans le choix et la mise en œuvre de travaux de rénovations thermiques et énergétiques ou d'optimisation de construction pour le bâtiment.

  1. En réalisant un état des lieux permettant de qualifier et quantifier les différents postes de déperdition,
  2. En établissant l'inventaire des actions possibles et envisageables
  3. En évaluant l'impact financier et écologique des actions (temps de retour sur investissement, amélioration de l’impact écologique et de l’empreinte CO²)
  4. En conseillant sur le choix des solutions techniques et le choix des entreprises prestataires
  5. En assurant l’accompagnement du Maître d’ouvrage dans le montage financier du projet (prêts, éco PTZ, subventions, certificats d'économie d'énergie, crédit d'impôt).
  6. En assurant l’accompagnement du Maître d’ouvrage jusqu’à la réception du chantier
  7. En vérifiant la conformité technique et administrative du projet.

 Pour plus d'information contactez nous

Vous souhaitez réduire votre facture énergétique ?

La rénovation énergétique des bâtiments est nécessaire, mais avant d'engager des travaux coûteux et souvent mal orientés, il est indispensable de réaliser un audit énergétique neutre et impartial de votre bien.

Attention ! Un AUDIT ENERGETIQUE n’est pas un DPE (Diagnostic de Performance Energétique). Il faut bien comprendre la différence.

  • Un DPE évalue globalement la consommation énergétique d’un bâtiment et son empreinte écologique (étiquette énergétique et GES). Son seul but est de classifier et de comparer le bâtiment au parc immobilier. Ce n’est pas un document d’aide à la décision.

L’Audit Energétique est un bilan complet et détaillé qui prend en compte toutes les caractéristiques du bâtiment ainsi que les habitudes de ses occupants. C’est un outil d’aide à la décision.

  • Un DPE suggère des travaux à planifier, un Audit Energétique détaille et préconise les travaux réels à effectuer.

  • Un DPE est réalisé avec des paramètres configurés par défaut, un Audit Energétique demande une investigation sur site approfondie et une étude de solutions personnalisées.

Le DPE est effectué par un diagnostiqueur immobilier certifié, il calcule la performance énergétique et son coût à partir de paramètres normalisés et figés.
Son but est de classifier la construction afin de la comparer à l'ensemble du parc immobilier et de suggérer des travaux d'améliorations (étiquette énergétique et GES). Ce n’est pas un document d'aide à la décision.

Le DPE ne précise pas les caractéristiques des parois et les déperditions sont calculées à partir d’abaques selon l’année de construction du bâtiment comme autorisé par l’arrêté. Il utilise le moteur de calcul DPE 3CL (version 15c). Cet outil est très imprécis et n’est pas adapté pour un projet de rénovation énergétique. Il suggère des travaux à faire.

L’audit énergétique est effectué par un bureau d’études thermique ou un consultant. C’est un bilan complet du bâtiment qui prend en compte le type constructif de chaque parois et implique des investigations techniques, sondages, mesurages, caractérisations et qualifications des ouvrages ainsi que des équipements. Pour un résultat plus proche de la réalité, le technicien  doit faire coïncider la consommation calculée et la consommation réelle (calculée à l’aide de vos factures énergétiques). Toutes les informations complémentaires sur vos habitudes et de confort que vous pourrez fournir y seront intégrées.

L'audit énergétique calcule la performance énergétique à partir de paramètres précis et des relevés quantitatifs et qualitatifs que le technicien aura effectués sur le site. Il révèle les travaux prioritaires et permet de visualiser  l’incidence d’un bouquet de travaux. Il peut utiliser les moteurs de l’étude thermique réglementaire, basée sur la méthode Th-CE-Ex. Qui  permet le dépôt de certains dossiers de demande d’aides financières ou de labellisation. Il détaille et préconise les travaux réels à effectuer.

Dénomination


Niveau dapprofondissement


Méthode de calcul utilisée dans ces études


Prestataire réalisant l’étude



 

Type d’informations délivrées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

«DPE+»

Etude thermique réglementaire

 

 +

 

 ++

 

 +++

Méthode «3CL»

définie dans l’arrêté du 09 novembre 2006

Méthode«3CL+»

Méthode «Th-CE-Ex»

définie dans l’arrêté du 13 juin 2008

Diagnostiqueur certifié par un organisme accrédité COFRAC Ex:: certains bureaux de contrôle technique, Experts en Rénovation Énergétique, etc

Idem DPE

Bureau d’études thermique ou consultant

•Étiquettes «énergie» et «climat », renseignant sur la consommation énergétique du logement et ses émissions de gaz à effet de serre.

•Premiers conseils de «bon sens»

en annexe du rapport

(liste générale de travaux types).

•Étiquettes «énergie» et «climat», renseignant sur la consommation énergétique du logement et ses émissions de gaz à effet de serre.

•Prestations complémentaires éventuelles :analyse par caméra thermique infra rouge, test d’étanchéité à l’air…

•Conseils améliorés via la proposition

de scénarios de travaux.

•Prise en compte assez fine de l’état réel du bâtiment (enveloppe, équipements) et des consommations.

•Calcul de la consommation à ne pas dépasser après travaux pour atteindre le niveau réglementaire, voire pour atteindre les performances de labels (BBC, ,etc).

•Calcul de la consommation prévisionnelle en fonction de travaux donnés.

 

Avantages procurés par la réalisation de cette étude

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Inconvénients

 

 

 

 

 Aides financières

  possibles

 

•Doit être obligatoirement produit lors de la mise en location du logement ,ou pour sa vente.

•Valable10 ans.

•Donne une vague idée du niveau de performance global du logement, et des suggestions de travaux d’économie d’énergie.

•Parfois exigé pour l’attribution

de certaines aides.

•IdemDPE

•Plus de renseignements que le simple DPE concernant les suggestions de travaux à effectuer.

•Étude plus poussée que leDPE, plus fidèle au comportement réel du bâtiment

•Permet la comparaison aisée de

plusieurs scénarios de travaux.

•Doit être obligatoirement produite

pour certains cas de dossiers d’éco-PTZ (rénovation visant une

«performance énergétique globale »),

pour une labellisation BBC,, etc.

Calculs très sommaires, ne reflétant pas toujours la consommation effective, et ne prenant pas en compte certains facteurs (durée d’occupation, zone climatique,etc)

Laméthode de calcul reste une méthode très sommaire.

La méthode ne convient pas

aux bâtiments datant d’avant 1948.

Crédit d’impôt Développement Durable (en 2011, 45%  du prix du DPE)

Crédit d’impôtveloppement Durable ( en2011, 45% du prix du DPE)

Éligible à l’écoprêt à taux zéro. Crédit d’impôtveloppement Durable( en 2012, 50% du prix de l'audit pour les copropriétés)

 Pour plus d'information contactez nous

Plus d'informations sur l'Audit Energétique>>

Voir la vidéo : Rénover son appartement

Pour plus d'information contactez nous

Plus d'informations sur l'Audit Energétique>>

Pourquoi la rénovation énergétique des bâtiments.

Le bâtiment est le poste le plus énergivore du pays (près de 43% de l’énergie finale nationale consommée). La facture énergétique pèse de plus en plus sur le budget des ménages. Chaque année, la construction de logements neufs ne représente que 1 à 2 % du parc existant ; l’enjeu véritable est bien la rénovation énergétique des bâtiments anciens.

Quel est le contexte actuel du bâtiment en France ?

Le bâtiment, c'est-à-dire tous les espaces dans lesquels nous habitons et nous travaillons représente 40% du total des consommations d’énergie et il contribue pour 25% aux émissions de gaz à effet de serre. L’objectif est maintenant partagé par tous : il faut diviser par quatre les gaz à effet de serre d’ici 2050 (loi n°2005-781 du 13 juillet 2005 article 2).

De tous les secteurs économiques, celui du bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France (42,5% de l’énergie finale totale) et génère 23% des émissions de gaz à effet de serre (GES). La facture annuelle de chauffage représente 900€ en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250€ pour une maison « basse consommation» à plus de 1800€ pour une maison mal isolée). Elle pèse lourdement sur le pouvoir d’achat des ménages, particulièrement sur les plus modestes d’entre eux. Ces dépenses tendent à augmenter avec la hausse rapide et continue du prix des énergies. Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle de l’Environnement prévoit la mise en œuvre d’un programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments (articles 3 à 6 de la loi «Grenelle 1 » du 3 août 2009).

Que l’on soit propriétaire occupant, propriétaire bailleur, une copropriété ou une collectivité, le constat est le même pour tous : il est urgent de rénover énergétiquement le parc de bâtiments existants.

Pourquoi rénover énergétiquement les logements ?

Au-delà des considérations environnementales désormais incontestées, deux facteurs nous amènent progressivement à l’amélioration indispensable des performances thermiques et énergétiques de nos logements

  • La hausse constante du prix des énergies fossiles liée à leur raréfaction et à leur coût d’exploitation ;
  • La segmentation du marché immobilier qui différencie et classifie dorénavant les bâtiments selon leur niveau de consommation d’énergie et la quantité de gaz à effet de serre émise (via le Diagnostic de Performances Énergétiques, obligatoire depuis novembre 2006), et rend donc plus attractifs les plus performants d’entre eux.

Quel niveau de performances viser ?

Il est fondamental de fixer les performances de rénovation à atteindre à un haut niveau, proche de la basse consommation (BBC), c’est à dire ne dépassant pas les 50 kWh/m²/an, et cela pour différentes raisons :

  • Le coût de l’énergie augmente fortement et régulièrement (7%/an actuellement)
  • Techniquement, il n’y a pas de grande difficulté à atteindre 50 kWh/m².an et l’intérêt économique est justifié puisque le coût de l’isolant est relativement faible par rapport au coût de la pose dans le prix global.
  • Si la rénovation énergétique n’atteint pas une performance élevée, il coûtera aussi cher de faire les travaux de rénovation énergétique une seconde fois !

Face à ce défit, l’Etat s’est fixé comme objectif :

  • De rénover 400 000 logements par an à compter de 2013.
  • De rénover 800 000 logements sociaux les plus énergivores d’ici 2020.
  • De lancer la rénovation énergétique de tous les bâtiments de l’Etat et de ses établissements publics avant 2013.
  • D’engager des travaux de performance énergétique dans le parc tertiaire public et privé entre 2012 et 2020.

Pour atteindre ces objectifs, l’Etat a mit en place un dispositif d’aides financières publiques incitant à la rénovation énergétique des logements.

Vous êtes propriétaire d'un logement ou vous souhaitez acquérir un habitat ancien.

Vous pouvez bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro, du crédit d’impôt « développement durable » ainsi que  de la TVA réduite .

Des aides en plus pour l'habitat collectif

Si votre copropriété effectue des travaux d'économies d'énergie ou installe des équipements collectifs utilisant des énergies renouvelables, vous pouvez peut-être bénéficier d'aides spécifiques.

Vous êtes propriétaire bailleur

Depuis le 24/11/2009, un bailleur (social ou privé) qui réalise des travaux d’économie d’énergie peut demander à son locataire de reverser une partie des économies de charges et de l'aider ainsi à réaliser les travaux. Ce dispositif est appelé le "gagnant/gagnant" : le locataire voit sa facture énergétique baisser et le bailleur ne supporte pas seul le coût des travaux.

Les aides des collectivités territoriales

Pour certains travaux (isolation, menuiseries et équipements utilisant les énergies renouvelables) la plupart des régions, les départements ou les communes accordent des aides.

Autres aides

En fonction de votre situation, de vos ressources, vous pouvez peut-être bénéficier d'aides supplémentaires en 2012.

Pour plus d'information contactez nous

 Pour plus d'information contactez nous


RENOVENBAT est un bureau d’études situé à Montpellier dans l'Hérault.

Nous proposons à tous les propriétaires occupants, les propriétaires bailleurs, les copropriétés ainsi que les collectivités. souhaitant réduire leur facture énergétique et leur empreinte écologique, un concept d'accompagnement complet dans le choix et la mise en œuvre de travaux de rénovations thermiques et énergétiques ou d'optimisation de construction pour le bâtiment.


Thursday the 23rd.
Professional Joomla Templates - 888 Poker Review